La meilleure amie est comme la phosphorescence

Bonjour les « Smilers »😊


J’espère que vous amorcez sereinement cette journée et aussi soient pesants  cette grisaille et ce froid glacial, je vous souhaite d’y trouver tout au long, quelque chose ou quelqu’un qui vous fasse vibrer, vous donne envie de sourire ou même de rire aux éclats…

Aujourd’hui étant un jour particulier, j’ai senti le besoin de me jeter à nouveau sur mon blog pour évoquer quelqu’un de très spécial pour moi et dont c’est l’anniversaire : ma meilleure amie Lesly

Le but de mon blog est de partager avec vous, les personnes, images, voyages, états d’esprit qui m’inspirent et m’enseignent quelque chose de positif dans la vie. 


J’ai évoqué hier le courage et la leçon de vie enseignés par mon amie Samantha pour être repartie de zéro dans la concrétisation de ses idéaux de vie et de rêves. À présent, je souhaiterais partager avec vous mon sentiment sur ce que l’on entend par la notion ou le titre de « Meilleure amie » que l’on attribue  Communément à une personne très proche, sinon la plus proche de notre entourage, exemption faite de nos liens familiaux.


J’ai vu défilé bon nombre d’images et de citations sur mon fil d’actualité Facebook , toutes les plus belles et pleines de sens les unes que les autres sur ce qu’est une véritable amitié et de ce que sont des vrais meilleur(e)s ami(e)s. Aussi soient-elles vraies et justifiées, je pense que chaque personne à un référentiel de valeurs propres et personnelles quant à la définition et à l’attribution de ce titre.
Je ne déroge pas en la matière , et ce même si à certains moments, je me suis fourvoyée en considérant des personnes comme telles. Non qu’elles m’aient profondément blessé. Non, simplement parce que j’estime que ce titre est trop porteur pour être mérité par des personnes qui ne définissent le monde qu’au travers de leur nombril et peuvent donc sans remord aucun, se laisser aller à des inconséquences dévastatrices pour les autres….


J’avoue que j’ai beaucoup de mal à savoir comment bien retranscrire la résonnance en moi, de la notion »Meilleur amie ». Je vais donc penser à Lyly et laisser ma plume naturellement déverser les émotions qui me submergent quand je fais référence à elle.
En quoi trouve-je  une forme de singularité dans le lien qui m’unit à Lesly ?  Laissez moi commencer par le début.


J’ai rencontré Lesly sur les bancs d’une école de commerce en 2009, lors de la préparation de mon Master en Finance. Nous deux ? Cela n’a pas été le coup de foudre immédiat…Comment en aurait-il pu ? Pour la première fois de ma vie, Je faisais face, à une personnalité quasi transposable à la mienne, exception faite de quelques traits de caractère. Et bien entendu, il va sans dire que je la trouva aussitôt  antipathique….Oui oui, je vous assure ^^. Avec le recul, j’attribue cette antipathie initiale au fait qu’elle semblait avoir un petit air supérieur avec ses deux Master en fiscalité et gestion déjà en poche qu’elle affichait fièrement, sans oublier qu’elle concourait pour un troisième en Finance avec moi. Autant se le dire, elle en jetait…. La demoiselle avait, par ailleurs un langage un peu trop soutenu à mon goût, une culture générale à faire pâlir n’importe qui, pouvait débattre de n’importe quel sujet haut les mains, aimait avoir le dernier mot lors de débats houleux où seuls des noirs savent autant s’égosiller….Elle avait cette hargne de vouloir arriver en tête de liste du classement scolaire plus que quiconque d’autre et avait cette prestance et assurance que seuls les gens ayant grandi dans un environnement bourgeois, serein et aimant dégagent…

Elle me ressemblait sur tellement de  points mais me renvoyait inconsciemment aux nombreux autres qui étaient loin d’être moi….
Nous avons rapidement formé une bande de copines multiculturelle avec lesly originaire de la Martinique, Adji du Sénégal, Maeva du Gabon, Vanaya et Christelle de la France avec respectivement des origines Vietnamiennes et camerounaises (Ces amies dont je vous parlerais une autre fois dans un billet séparé). 


Nous sommes rapidement devenues inséparables mais Lesly était loin d’être celle avec qui j’avais le plus d’affinités. Et elle semblait être l’épicentre du groupe car autant dire les choses franchement, au vu de mon tempérament explosif et mon caractère de psychopathe par moment à l’époque, ce n’est certainement pas autour de moi que ce groupe d’amies aurait pu survivre et se renforcer aussi longtemps LOL.
Le rapprochement s’est toutefois fait progressivement. Et meme si nous étions déjà proches, nous avons vraiment commencé à développer un lien plus intense et à se voir en tête à tête plus souvent que lorsque les filles du groupe ont commencé chacune à rentrer dans leurs pays d’origine pour certaines ou à rejoindre leurs conjoint pour d’autres en Amérique.
Et aujourd’hui, Lesly c’est cette autre personne avec qui je suis en total apothéose. Nous sommes proches comme cul et chemise, à tel point que même les personnages fictifs de la série culte « Friends » nous envieraient. Nous nous comprenons d’un seul regard et nous nous précipitons l’une vers l’autre pour partager l’avant-première de toutes les choses positives qui traversent nos vies: la nouvelle cible à « pécho » qui fait danser tel un tambour mon cœur au rythme effréné de la samba ? Nous décortiquons ses faits et gestes dans les moindres détails pendant les semaines à venir, une nouvelle promotion de l’une ou l’autre ? Nous le célébrons comme il se doit avec trois, quatre bouteilles de vin….( l’alcoolisme est une valeur fondamentale que nous partageons ;), une petite déprime passagère ? Aller on se fait une petite séance de shopping à sacrifier sous l’autel de la mode, la dignité de notre compte en banque 😃
Et quand il n’y’a pas nécessairement quelque chose de spécial à célébrer ? Ce n’est pas bien grave, nous nous enivrons quand même dans les règles de l’art tout en médisant sur telle ou telle connasse (Si vous voulez bien me passer l’expression 😬). Nous passons en revue l’actualité politique et économique dans des débats endiablés, des après-midis posées chez l’une ou l’autre à juste saliver sur les abdos et pectoraux d’inconnus dont les mensurations n’existent bien sûre, que sur Facebook,  à se faire des selfies inutiles et ridicules sur lesquels, l’alcool aidant, réussissons, o miracle, à se trouver belles 💃🏿.…Ce n’est pas celle que je vois le plus souvent, mais c’est celle avec qui souvent les mots sont superflus..


Enfin vous voyez je pense , toutes ces petites choses insignifiantes mais si jouissifs que parler au téléphone des heures durant, aller au ciné….Je n’imagine pas qu’elle ne puisse pas avoir la primauté de toutes les choses qui m’arrivent et réciproquement.
Viennent également toutes les périodes difficiles de ma vie. C’est là qu’elle se distingue beaucoup. J’ai touché le fond un jour dans ma vie, o dieu que j’en ai senti son goût âcre et amère… A tel point que je pensais que plus rien n’avait de sens et qu’une porte de sortie relevait du miracle. Toutes les choses positives citées plus haut se partage aisément avec toute bonne amie lambda. Mais on dit souvent que le véritable meilleur ami est comme la phosphorescence, elle resplendit d’autant plus lorsque tout est sombre… C’est un véritable moteur qui vous aide à surmonter les moments de stagnation et de fragilité dans les phases de turbulences de votre vie. Lesly est l’une des rares personnes à m’avoir vu, nue dans ma souffrance. Elle a été le refuge, le sanctuaire où j’ai pu me ressourcer lors de la tempête qui frappait à ma porte. 


Elle ne s’est pas contentée de me dire cette formule de politesse « Je suis là si tu as besoin ». Non quand je n’étais pas bien, elle m’a proposé de venir en vacances avec elle pour me changer les idées. Quand je lui ai répondu que je n’avais pas les moyens pour, elle m’a simplement répondu  » Je m’en fous, tu te démerde, tu prends au moins ton billet et tu viens respirer l’air marin avec moi dans ma famille car je ne peux partir sereinement en vacances en te sachant dans ce état et en plus tu n’as pas besoin d’être riche pour profiter de la mer, t’inquiète pas, il y’a de la bouffe et de l’alcool dans ma famille lol « .  Et j’ai été  reçue comme une princesse dans cette famille si chaleureuse que ça m’en a presque donné des larmes…


C’est aussi cette fille qui lors de mon divorce et ne sachant pas bien où loger dans l’attente de trouver mon propre appartement m’a dit  » Mon appart est le tiens pour le temps qu’il te faut, reste autant de temps que tu voudras et surtout évite de me saouler avec tes principes à la con de vouloir me payer une partie du loyer et autres, on est en famille ici ».
Ce séjour a littéralement été une recréation jouissive dans le marasme perpétuel dans lequel ma vie semblait avoir élue domicile. 


Elle m’a aimé et m’aime aujourd’hui de manière entière et vraie, sans rien attendre en retour que mon bien-être et pour cela, je lui suis éternellement reconnaissante.

Lyly c’est également cette fille qui a ce même caractère explosif que moi , donnant lieu à des confrontations d’une ampleur volcanique et siderante, ceci pour finir par se dire à quel point on s’aime moins de 24 heures après.


C’est l’une de ces rares personnes qui m’appelle au téléphone et pour toute bonne forme de salutation commence par « Ca va salope ? ». Oui c’est cru! Mais c’est parceque c’est elle qu’elle peut me balancer cet adjectif, tout en y infusant une telle dose d’amour et d’affection qu’il ne me viendrait même pas à l’idée de l’interpréter comme une insulte….

C’est la seule personne au monde à qui j’ai pu avouer les pires hontes de ma vie sans crainte. Vous savez ce types d’événements tellement honteux que vous même en y repensant tressautez de gêne et souhaiteriez subitement être doté de capacités hypnotherapeutiques pour defitivement le faire oublier à la fois à votre conscient que votre inconscient.

C’est cette fille que j’admire, qui même enceinte à travaillé de manière hargneuse et acharnée pour décrocher un énième diplôme du barreau…chapeau!!


Lyly,  par ce billet je voudrais te dire MERCI. Merci tout simplement d’exister, de faire partie de ma vie et de m’enseigner que le monde regorge encore de personnes magnifiques qui renferment des trésors infinis de sagesse et de bonté, si toutefois on est disposer à les laisser se découvrir…

JOYEUX ANNIVERSAIRE MA PUCE


JE T’AIME

Follow me on Facebook : @Spreadthesmille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s