L’autonomie financière, l’allié indéfectible de la femme… 

Hello à toutes et à tous 😊

Ca y est le primptemps approche et c’est fou mais je vous sens déjà de meilleure humeur  n’est ce pas ? 😉


J’ai été identifiée par mon amie Laeticia sur une vidéo très motivante qui m’a boosté pour le reste de la semaine ! C’est l’histoire de l’aigle déguisé en poule (The eagle disguised in chicken). Prenez une minute pour la découvrir, vous n’en serez pas déçus promis 😉

Be the Eagle
Cette vidéo insuffle cette volonté et cette rage de toujours se surpasser pour vaincre. D’aller toujours plus loin dans le dépassement des limites que l’on se pose allègrement, pour enfin oser prendre toujours plus de risques dans la poursuite de ses ambitions et rêves. 

En la regardant, elle m’a également fait pensé à quelqu’un qui occupe une place spéciale dans ma vie. Quelqu’un qui pendant longtemps s’est contenté de voir la vie et ses challenges non à la hauteur des compétences et capacités énormes qui étaient les siennes. 


Aujourd’hui l’aigle ou devrais je dire le phénix est en train de vivre une renaissance aussi spectaculaire que les majestueuses ailes qu’elle déploie. D’une façon si phénoménale que tout son entourage en reste coi. 

Nous allons parler de Christelle Fangen dans ce billet et par extension de toutes ces courageuses femmes qui ne reculent devant aucun challenge, aussi difficile soit-il. Je n’aime pas lui attribuer le titre d’amie car elle représente bien plus pour moi. J’aime à penser, même si la petite sœur est aujourd’hui plus accomplie que la grande sœur, que je dois toujours être là pour la guider sereinement quand elle en exprime le besoin. Après tout elle est la benjamine de notre groupe 😉


En abordant Christelle dans ce billet, c’est un message fort que je souhaiterais adresser à toutes les femmes : vous êtes les vraies héroïnes du monde!

Etre aujourd’hui une femme indépendante relève d’un défi permanent. Cela, très souvent revient à faire toujours plus qu’un homme, n’en déplaise à certains. 

Je n’évoque pas ici le cas de la demoiselle faible et fragile qui, noyée dans une spirale d’incapacité et d’auto-destruction, attend patiemment qu’une figure d’autorité masculine débarque enfin pour la sauver de l’inutilité de sa vie.


 Je parle bien des femmes qui n’étant pas forcément des PDG, se battent quotidiennement dans la vie pour acquérir cette indépendance financière si salutaire. 

Ces femmes peuvent être caissières, militaires, journalistes ou PDG mais elles ont en commun la volonté de se battre dans la vie et d’êtres autonomes. Je reste persuadée pour ma part, mais cela n’engage que moi bien sûr, que la liberté passe par l’autonomie financière.  

Il est primordial de s’affranchir financièrement. Ce n’est point là, une rengaine féministe mais le minimum syndical du respect que l’on se doit à soi-même. 


Dépendre d’un homme peut être salutaire uniquement si vous avez l’incommensurable chance de tomber sur cet homme bon qui n’abusera pas de l’immense pouvoir qu’il acquiert sur vous de par ce fait. Car ne nous voilons pas la face, c’est lui attribuer un pouvoir sur votre personne que de dépendre de lui pour vous acheter ne serait ce qu’une culotte!

Des hommes bien, il y en a, cela est indéniable. Mais des hommes pas biens, il y’a tout autant et quand l’amour est au plus fort, il est de notoriété publique que les cloches du paradis se font entendre. Puis la fièvre amoureuse laisse place à la routine des années qui s’enchaînent et de la lassitude qui s’installe. À ce moment là, le prince peut se défaire de son masque de prince pour révéler un parfait crapaud et la chute, de se révéler aussi cauchemardesque et funèbre que les portes de l’enfer… 


vous voila obligée de tout accepter, de tout subir, faute d’indépendance financière pour vous libérer de ce purgatoire et vous reconstruire une nouvelle vie.

L’indépendance financière est la base de tout et doit être vitale dans les enseignements que nous transmettons à nos filles.


Toutefois, être autonome financièrement n’est pas tout le temps synonyme d’épanouissement et de bien-être. Pour la grande majorité d’entre nous, cela revient à être ….constamment épuisées et au bout du rouleau!

Il s’agit ni plus ni moins ici, de porter la cape de wonderwoman et d’assurer à la fois un job prenant pour ramener un salaire, de gérer une part plus importante des tâches ménagères car monsieur a souvent beau faire le ménage, l’équation ne se résume dans le meilleur des cas à un partiel 60/40, de gérer les enfants quand il y en a et c’est une réalité, maman est souvent plus sollicitée que papa. 


Et n’oublions pas la partie que je préfère le plus, le temps pour faire du sport et avoir un corps parfait. Non, on ne saurait tolérer ce bourrelet persistant, l’accomplissement passe également par un corps désirable nom de dieu! Et pour celles qui auraient dans l’idée d’évoquer la grossesse comme excuse, sachez que cela n’en est point apparemment … 😉

Vous devrez gérer une carrière, les tracas du quotidien, avoir un corps parfait, être belle, agréable, ne surtout pas oublier d’avoir constamment la libido tout en étant aussi sexy
que Beyoncé, qui elle, à deux coachs sportifs et 3 diététiciens à sa dispo 😬 … ^^


Impossible n’est pas femme n’est ce pas ? 😉
Il semble qu’on doive surperformer sur tous les fronts! Alors messieurs quand vous avez une telle perle sous le bras, si vous n’êtes pas capables de vous rendre compte de votre chance et de rajouter de la pertinence et de la substantialité à un tel parcours, ben ma foi, je vous invite à laisser ce challenge a un autre voulez vous bien ?;-)


Mais par dessus tout, messieurs soyez plus indulgents envers nous et acceptez que nous ne puissions être parfaites. Votre femme n’a pas le corps de Beyoncé ? Est souvent fatiguée ? N’est pas sur son 31 tous les jours ? 

Qu’importe, c’est la femme qui a choisi de vous aimer et qui se bat férocement au quotidien à vos côtés pour construire ensemble un avenir aussi brillant que ses moyens lui permettent et qui mérite d’en être saluée pour cela. 


Pour en revenir à Christelle, j’ai tenu à l’évoquer car pour moi, elle représente toute cette force tranquille et ce courage impressionnant d’être à la fois femme, mère et mener une carrière de front avec tout ce que cela implique

C’est cette femme qui a lâché le confort procuré par un super job d’Analyst Crédit dans une banque de la place pour repartir de zéro en rejoignant son copain aux USA. Un pays qu’elle rejoignait enceinte, sachant pertinemment qu’elle ne pourrait travailler de suite et se résignant dans un premier temps à dépendre de son homme pour le temps que cela durait. Pour une femme ayant toujours été indépendante, cette décision fut difficile mais elle fit le pari de croire en l’amour et à son homme. Dire qu’au moment de son choix, nous ne l’avions considérée comme un peu démente serait un euphémisme…

Nous avions peur qu’elle se retrouve en terre étrangère, enceinte jusqu’au cou, sans travaille et dépendante uniquement de son homme que nous ne connaissions pas énormément à l’époque. 
La suite, au delà de nous rassurer, nous a laissé complètement sidérées! Son mari nous a démontré qu’elle eût raison de lui faire confiance en prenant soin de sa petite famille avec l’arrivée d’une petite princesse Léna, mais surtout en encourageant et soutenant fortement sa femme dans la reprise de ses études sur place. 


Et voila notre petite Christelle qui habituellement timide, douce sort les griffes et se lance, enceinte de son second enfant dans un MBA : celui de Notre Dame, l’une des meilleures universités au monde quand nous pensions de notre côté qu’elle avait trouvé son équilibre en tant que femme au foyer…

Voila cette fille qui enceinte jusqu’au cou, enchaîne les heures de cours, les RDV chez le gyneco, la gestion sa fille aînée tout en trouvant un peu de temps pour être une femme d’intérieur parfaite 😱


Et n’oublions pas le fait qu’elle s’endette énormément pour financer ses études à Notre Dame qui comme vous pouvez l’imaginer coûtent une fortune car ici il n’y ni papa ni maman à la rescousse.


Cette femme devant qui je m’incline, qui à le plus grand respect que je puisse accorder à une pair, a accouché en pleine période d’examens, mais cela ne l’arrêta en rien!

Deux gosses à gérer dont un nouveau-né, plusieurs fois réveillée en milieu de nuit et le courage de poursuivre jusqu’au …


Excusez moi de l’expression, mais si cela ne s’appelle pas avoir des couilles, je ne saurais comment le qualifier 😉

 Christelle, par ce billet je tenais à te l’exprimer franchement : tu es dans mon entourage la personne qui m’épate le plus en ce moment, mon idole 🙂


 Je ne sais ni où ni comment tu trouves cette féroce volonté de te battre ainsi pour concrétiser tes rêves mais j’en reste estomaquée et pleine d’admiration devant tant de hargne !

 Dire que je suis fière de toi ne suffirait pas à résumer pleinement mon sentiment. Tu es un modèle pour toutes les femmes et pour toutes nos filles. 

Quand on veut vraiment, on peut et rien ne saurais entraver notre marche vers la victoire et nos rêves. Aucune excuse au monde ne peut altérer une rage de vaincre. Aucun rêve n’est trop grand pour être poursuivit. Tu en est la preuve vivante!

 

On est seul maitre de son destin et le seul capitaine dans le bateau de ses efforts.

Et aujourd’hui ces efforts son en train de payer comme nous le savons toutes. 

Cela mesdames, pour celles qui veulent en prendre de la graine, n’est point dû au hasard mais à la volonté de prendre son sa vie et son destin en main
You were born to shine 

My Baby is a grown woman today and what à woman!
So Fucking proud of you 🙌❤

Une réflexion sur “L’autonomie financière, l’allié indéfectible de la femme… 

  1. s endetter pour que son patron accumule de ses competences ou pour creer son propre emploi ? il reste qu elle fiinancera la generation suivante en sus … ces messieurs accumulent de leur paternité(maman travaille=+de revenu dans le foyer à partager en sus des « cerises sur le gateau ») et devoir le faire alors que la formation pro c est tout de meme les banques et les entreprises qui en ont besoin pour « trader » de not’ travail ,en plus on assurer le renouvellement de cette masse laborieuse (alors on recompense tout ce systeme là seulement ) etc etc …. nous creons donc une societe a deux vitesses,des que la mere est veuve,seule a elever les gosses avec un seul salaire c est l effondrement des projets dans l existence ? il est interressant de comparer ce que le systeme apporte a une mere et a un pere pour reconnaitre qu il y a là maldonne … sans transmission parentale,une mere n a pas de toit … et pas d avenir,et meme pas d existence,elle est corveable,et une eternelle « assistée » ? non,elle n existe tout simplement pas . Elle est une moitié,une gardienne ,et meme pas un parent a part entiere meme si l autre est excusé par la crise? la crise oublie que femme et enfants avec un seul revenu ,et des charges a supporter seule sur un revenu c est une injustice sociale,pire ce lynchage doit prendre fin…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s