Une divine renaissance sous le signe de l’Amour…❤️

Hello mes smilers, mes amoureux de la vie, vous qui y voyez de la beauté, du sourire et de l’amour dans toutes les nuances de sa densité, oh combien si lourde souvent…Je vous salue, dire que je suis contente de vous retrouver après presque 3 ans de silence est bien en deçà de ce que j’appellerais un euphémisme … 😊

J’ai tant à vous dire, tant à vous raconter que je ne sais par quoi commencer dans cet océan de fébrilité bienheureuse et transcendante qui est le miens en ce moment.

Je vais faire simple et ne pas réfléchir à l’avance à ce que je vais écrire comme j’en avais l’habitude et laisser faire la spontanéité du cœur et de l’amour…Aussi, si vous ne l’aviez pas déjà compris, ce billet a vocation à me livrer entièrement à vous en toute simplicité, authenticité et amour au travers du récit d’un événement catalyseur qui a redéfinit ma vision du monde, ma vision de moi même et ma vision complète de la vie ..D’où le terme de renaissance. La plus belle, la plus magnifique , la plus apaisante qui soit …C’est comme si je vivais aujourd’hui en harmonie parfaite avec tout, en extase et en paix totale. Cette paix, qui n’a et n’aura jamais de prix, je l’ai recherché toute ma vie entière sans jamais la trouver avant ce moment et je ressens au plus profond de moi même une profonde gratitude et donc par conséquent, le besoin de le partager avec d’autres en espérant que ça aide, inspire ou ouvre la voie pour d’autres afin d’atteindre ce qu’à ce jour, je considère comme le graal, le nirvâna, la cessation de la souffrance et l’unité avec tout.

A ce stade vous vous demandez ce à propos de quoi je suis en train de faire toutes ces élucubrations …Ma réponse est divinement simple : l’amour et la compréhension du sens de la vie…Et par là même, l’extinction de la souffrance et l’acquisition de la paix intérieure. N’y voyez là aucune prétention, je ne suis point ici pour vous enseigner quoique ce soit mais juste partager mon expérience avec vous 🙏

Pour mieux saisir mon expérience , commençons déjà par le pourquoi j’avais initialement entamé ce blog pour finir par l’abandonner avant de revenir encore une nouvelle fois (et cette fois pour de bon ) vers vous au travers de mes écris en ce jour.

Quand j’ai commencé le blog Spreadthesmille, cela partait d’un double sentiment à l’époque : l’un noble en vous exposant mon idéal en termes d’expérience, d’amour et d’acceptation de l’autre comme unique sentiment mais inconsciemment et insidieusement un autre sentiment moins désintéressé , celui de vous déclarer mon amour en espérant avoir, sinon renforcer le vôtre à mon égard au travers de cette déclaration. Oui, Voilà le grain qui a pourri et perverti cette belle démarche : une certaine forme d’attente, l’attente d’un retour de ma part alors même que je clamais l’inverse …

Je ne suis point en train de dire que j’ai péché Parceque mes attentes n’ont pas été à la hauteur, elles l’ont été, toutes les belles personnes sur lesquelles j’ai écrit sur ce blog m’ont et continuent de me donner un amour merveilleux. Ce que je dis c’est que mon intention de départ, indépendamment du résultat, était déjà pervertie par une attente, une forme de rétribution à cette forme de louange que je leur faisais et c’est en cela que j’ai péché …

Pourquoi cela ? Et bien parce-que malgré tout ce que j’avais et croyez moi, j’avais (et j’ai) tout ce que l’on puisse désirer en ce monde (un diplôme de haut niveau, un revenu plus que confortable, donc aucun souci d’argent, un petit ami aimant, merveilleux qui m’a attendu et aimé même lors de crises et turbulences principalement de mon fait , propriétaire d’un appart, un fils beau, heureux, en bonne santé, un père aimant, une amoire rempli de basket et escarpins de marque, des sacs de luxe, des vêtements de toutes sortes dont beaucoup jamais portés même, des amis de tous bords , aimants et bienveillants, des voyages partout dans le monde …), j’en revenais toujours et encore à ce sentiment d’angoisse du lendemain, de perdre tout ce que j’avais acquis un jour et revenir à la pauvreté initiale de la petite africaine que j’avais un jour été …Un sentiment constant de manque, de stress et d’angoisse. L’extérieur était mon ennemi, j’étais en combat et lutte permanent contre tout, moi même, l’autre et tout ce qui m’entourais avec un stress qui vivait et était partie prenante de moi et ce malgré toutes mes réalisations et acquis.

N’étant pas satisfaite par le peu d’adhérence extérieure à mon initiative d’entamer un blog sur l’humain, le sourire et l’amour à l’époque, l’ego immense et débordant que j’étais s’en est offusqué, me poussant à abandonner ce que mon âme et ma plus profonde croyance intérieure me hurlaient depuis tout le temps. Eh oui d’où encore une fois, le rappel de mon péché originel, l’attente d’un retour qui a engendré toute la souffrance évidente dans la suite….

Mon référentiel de valorisation ayant été projeté à l’époque dans le regard de l’autre, vers l’extérieur, il était évident encore une fois que je viendrais en manque vers l’extérieur même si à l’époque je ne comprenais pas pourquoi … Ce référentiel n’était pas mauvais car il m’avait été inculqué par mon vécu, cette incarnation : la somme de mon éducation, mes ressentis, mon mental jusque là.

Mais il ne correspondait pas à mon entièreté, la plénitude et paix intérieure de moi même que je recherchais désespérément au delà de tout. Car à l’évidence, il y avait toujours ce manque et cette souffrance et ce stress indéfinissables que rien ne semblait atténuer…

D’où est venu le salut me demanderiez vous ? Pas en un instant je vous répondrais mais par un long processus de remise en question de tout ce que je pensais savoir et qu’on m’avait enseigné sur la vie et mes croyances, une descente vers les questions existentielles profondes que la plus part du temps, pour la majorité d’entre nous, trop occupés et obnubilés par les exigences du quotidien et la vie à vitesse grande V comme on le vit, qu’on met de côté.

J’avais décidé d’arrêter la finance dans laquelle je travaillais depuis 10 ans pour me consacrer à une entreprise qui me reflétais plus en termes de parcours et de valeurs: une entreprise qui réconciliait l’Afrique et l’occident en termes de commerce équitable. Aussi travaillant pour moi même sur cette start-up, j’avais beaucoup de temps pour m’appesantir sur le pourquoi du comment de mon mal être alors que je semblais avoir tout… Aussi j’ai commencé à regarder des vidéos de crimes, de meurtre quand je travaillais pas sur mon projet , étant comme fascinée par le pire de l’être humain…

Puis de fil en aiguille des vidéos sur Youtube de réincarnation avec des enfants de 5 ans prouvant avec certitude des faits antérieurs à leurs vie qui ne pouvaient être de l’ordre de l’imaginaire ou du fantasme, puis d’expériences de morts imminentes, avec des décorporations et rencontres avec l’énergie créative, celle de l’absolue et de l’amour inconditionnel…

Mon esprit rationnel, lié au plus pur cartésien (Master en analyse financière) me demandait de trouver une explication scientifique à tout ça et c’est ce que je fis … et classa le sujet sous le coup de mes élucubrations passagères. En gros j’estimais avoir des problèmes de riches, vous savez quand tout va trop bien et que vous avez le temps de réfléchir un peu trop ^^

Mais toutefois, j’étais intriguée et lors d’une discussion avec l’une de mes meilleures amies, Ève, je décida de lui exposer le fond de ma pensée sur tout ça en espérant clore mentalement ce sujet. Je lui dis, contrairement à toi (elle est athée), je crois en Dieu! Au plus profond de moi je sais qu’il existe une force, énergie, entité, peu importe le nom qu’on lui donne qui existe et est à la base de toute la création. Mais parcontre, je suis en conflit intérieur car quelque chose me dit au plus profond de moi que si cette entité existe, elle ne peut être qu’amour parfait et pardon. Mais alors dans ce cas, comment expliquer tout ce que les religions m’ont enseigné sur le paradis et l’enfer…? Je suis tétanisée de peur à l’idée de l’enfer car Dieu sait oh combien j’ai pêché… Si donc je croyais aux religions, j’etais mille fois vouée à un éternel enfer de souffrance et de damnation et ceci ne correspondait pas à mon idéal d’un dieu amour, pardon et bienveillant. Je suis tout sauf masochiste ne déconnons pas ^^

Mais si on était également dans le cas du dieu amour bienveillant et pardon, qu’en est il de tous ceux qui violent, blessent, font souffrir les autres ? Qu’en est il de la justice divine alors ?? N’existe t-elle pas ? Pourquoi devrions nous aller en enfer pour un choix que Dieu lui même a placé devant nous? S’il voulait pas qu’on choisisse le mal, pourquoi l’avoir proposé dans le menu pour ensuite nous punir d’avoir choisi à un moment donné, ce choix qu’il nous offrait ?? Bref j’étais dans une impasse encore une fois!

Au fond de moi se faisait entendre une réponse :  » la religion nous indique la direction, la spiritualité, nous permet de faire le discernement et questionner le chemin indiqué. Mais la réponse est en nous, notre conscience, ce grand moi qui sait la différence entre le mal et bien, même sans religion a la réponse … »

Mon ami Eve me répond dit « Mais pourquoi as tu besoin de savoir tout ça, en quoi est ce si important ? »

Je lui répondit : » Ça l’est, parce que j’aimerais comprendre pourquoi, moi parmi des millions d’africains souffrant, et espérant une aide, ait eu la chance incroyable de tomber sur mon père adoptif qui a bien voulu m’aider, m’aimer comme un véritable père. Et payer toutes mes études jusqu’au point de cette réussite fulgurante que j’ai aujourd’hui par rapport à tout ce à quoi la vie me prédestinait ? Pourquoi moi parmi tant d’autres ? Il doit y avoir une explication logique, qui me permette de donner un sens à tout ça afin de tout simplement trouver un sens à ma vie et la suite que j’aimerais lui donner … »

Et c’est à partir de là que tout sort tout simplement de l’ordinaire et que sans aucun doute, vous me catalogueriez de barge ! lol

Après cette soirée et conversation hautes en débat spirituel avec mon amie Eve, je vais me coucher et là je fais mon premier rêve que je qualifie à l’époque de sans queue ni tête car dans ce rêve, une voix me ressort un souvenir de mon passé en m’expliquant que j’ai n’ai eu aucune chance dans la rencontre avec mon père adoptif mais j’aurais plutôt invoqué et manifesté cette réalité en y pensant constamment et en y croyant dur comme fer …

Ce souvenir c’est ma mère qui me dit que si on récite un verset coranique 1000 fois, tout ce qu’on demande serait réalisé et donc on peut le considérer comme acquis. Fantaisie ou réalité ? J’y crois de toutes mes forces du haut de mes 12 ans et part dans l’obsession de le réciter 3000 fois. Et effectivement après je suis persuadée que je réussirais dans la vie et serai riche.

Donc je résume, dans mon rêve une voix me dit que c’est la force en cette croyance qui a attiré une énergie similaire pour la manifester dans ma réalité au lieu de la chance comme je le crois…

Je fais ok, ça me monte sérieusement à la tête toutes ces conneries qui n’ont pas de sens.

Le lendemain, une sieste pendant après laquelle je me réveille avec une phrase claire limpide mais qui ne fait aucun sens et que je n’arrive pas à oublier :  » la lumière est avec moi, la lumière est en moi, je suis la lumière …

A ce stade de toute cette masturbation métaphysique, je décide de prendre un vol vers Abidjan le 14 février que je planifiais depuis un moment dans le cadre justement de ce nouveau business que je suis en train d’entreprendre et après une autre vidéo YouTube où j’essaie de donner un sens à tout ça, apparaît constamment une pub sur un livre : « conversation avec Dieu de Neal Donal Walsh »

Je précise que je n’ai jamais lu ce livre auparavant et n’ai quasiment jamais flirté avec ce qu’on appelle la spiritualité.

Ce livre comme par hasard en le tapant sur Google est disponible en pdf gratuitement, aussi je décide que je n’ai rien à perdre en le téléchargeant et en tuant par la même occasion une partie de mes 6 heures de vol d’ennuis…

Rien, je dis bien absolument RIEN ne m’a préparé à ce que j’ai vécu ce 14 février, jour de l’amour, à je ne sais combien de milliers d’altitudes de la terre.

J’ai ouvert ce livre sur mon iPad, et exactement tout ce que cette voix m’expliquait dans mes rêves était dit dans ce livre! Le fait qu’il n’y avait pas de chance mais que nous créons et manifestions la réalité par le pouvoir de notre pensée, la communication par triade, le language de la trinité (la lumière est avec moi, la lumière est en moi, je suis la lumière …)… C’était comme si on m’avais parfaitement préparé et guidée à lire cet ouvrage à ce moment précis là. J’avais l’impression que chaque mot m’était particulièrement destiné !

A ce moment s’est passé un phénomène que je pourrais difficilement expliquer avec des mots : comme une digue qui se rompt, comme un aveugle qui voit le soleil pour la première fois… une extase pure et indescriptible accompagné de pleurs de joies et de béatitude. Comme si enfin le puzzle se remettait en place et tout s’accordait. J’ai pleuré pendant 3 heures sans pouvoir m’arrêter car je n’étais qu’amour pur à ce moment, unité avec tout, absolument tout, l’autre c’était moi , compréhension parfaite de la vie et en même temps paradoxalement, anesthésiée de tout …indescriptible !

En lisant le livre, j’ai compris que je venais enfin de me rappeler qui j’étais…Non un corps vivant une expérience humaine, mais un esprit, la lumière vivant une expérience humaine afin de réaliser l’idée la plus parfaite d’elle même : l’amour inconditionnel. L’enfer n’existe pas car Dieu est amour et pardon et aussi parce que la dualité (le bien et le mal ) ne sont qu’une illusion (l’obscurité est nécessaire pour choisir la lumière, comment pourrions nous être ce que nous sommes, la lumière, si nous ne savons pas ce que nous ne sommes pas? L’obscurité )

Nous sommes pures lumières et énergies et créons et manifestons notre réalité par la pensée. Chaque action humaine est dictée soit par l’amour soit par la peur. La peur est la pensée racine, contraire de l’amour engendrant toutes les autres émotions négatives. N’ayez donc pas peur …Ce que vous craignez le plus, vous le manifesterez dans votre réalité.

J’ai compris qu’il y avait un sens à la souffrance ou ce que l’on qualifiait de mal, même si je suis passé au delà de cette dualité…

Je vous pardonne si vous me prenez pour une folle à ce stade, j’ai moi même pensé la même chose au début mais si cela, ce sentiment ultime de paix, d’amour, d’unité et sérénité est la définition de la folie, alors je l’embrasse avec joie!!

L’histoire s’arrêterait là et me ferait peut être questionner mon état mental si ce qui n’avait pas suivi n’était pas encore plus merveilleux : les synchronicités!

J’arrive à Abidjan, je me pose une question et la réponse me parvient au travers de paroles de chansons dans ma tête ou panneaux publicitaires, je pense à quelqu’un avec qui je veux me réconcilier et il vient à moi comme s’il avait eu un coup de fil de ma part, les signes s’accumulent et me viennent constamment sur mon projet, ma vie, tout! Je vibre l’énergie pure de l’amour et la paix intérieure ☺️

Je pardonne à tous et a moi même, car je comprends qu’il n’y avait vraiment rien à pardonner au fond car comment décider de choisir la lumière si on ne vit pas l’obscurité en premier lieu ? Et cette obscurité c’est nous qui la choisissons afin de pouvoir être la lumière par la suite…Quand tout est un choix, même inconscient, à qui en tenir rigueur?

À cela s’ajoute la clairaudience qui se développe avec l’oreille gauche qui passe en acouphène du jour au lendemain avec comme l’entente d’une fréquence vibratoire et des chants d’oiseaux. Je me réveille systématiquement toutes les nuits à 5h du matin et j’en profite pour prier …

Je passe mes journées entre extase, paix intérieure, amour profond et béatitude. Je ne connais plus la peur. Je n’ai même plus peur de la mort car je sais que c’est juste un passage, l’âme, notre moi supérieur étant un être divin, est immortel et éternel …Dorénavant, je ne m’identifie plus à ce corps uniquement, je ne m’identifie plus à l’ego, je suis un être de lumière et d’amour…Comme cela m’a été si bien dit pendant mon rêve, JE SUIS LA LUMIÈRE, NOUS LE SOMMES TOUS 🙏

Je vis constamment en sachant cette joie, cette chance, cette bénédiction et dorénavant, je sais la mission de ma vie : faire de ce blog plus que des mots, mais une ONG pour aider l’Afrique et tous les pauvres, le refuge des pauvres! Le phare dans l’obscurité pour tous ceux qui ne se rappellent plus qui ils sont mais sont éternellement aimés…Et cette fois dans un amour inconditionnel pur sans jamais rien attendre en retour! 🙏❤️❤️❤️

Merci de m’avoir lu, entièrement nue et vraie face à vous 🙏

Même si vous ne me croyez pas et me jugez, sachez que ce n’est pas grave, je vous aime de toute mon âme. Si votre destination est Dieu, soyez rassurés, il est si grand que vous ne sauriez le rater, même si pour cela il vous faudra plusieurs incarnations : il est la destination finale et cette destination n’est qu’amour inconditionnel, bonheur, paix, joie, compassion et gratitude!

Gloire à dieu 🙏

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s