Soyez toujours votre priorité dans votre couple …

Hello mes amoureux de la vie et de ses challenges 😊

Cette phrase est mièvre…N’est-il pas?^^

Je le sais mais si je vous le bassine à longueur d’articles, c’est parce que je suis persuadée que mêmes les germes d’un désastre dans la vie sont des occasions d’apprendre et de se renouveler en permanence. On vit, on apprend, on évolue constamment…Puis vient un jour béni où on fini par rire de nos malheurs qu’on pensait pourtant insurmontables à l’époque. Ainsi est la vie. Il y’a du beau, du sourire, du laid, du triste, du désespoir, de l’amour, dans un cycle infini qui fini par définir qui nous sommes en relation avec notre gestion de ces événements 😉

Je souhaitais aborder un nouveau sujet aujourd’hui car il fait écho à la souffrance de beaucoup de personnes de manière générale et particulièrement beaucoup d’amies proches. Cette souffrance fut également la mienne à une époque, aussi je ne la comprend que trop bien. C’est la peur d’être seule…On peut trouver plein de qualificatifs pour décrire ce qui ne va pas au sein d’une relation et elles sont nombreuses mais quand on y reste malgré tout, elle est principalement liée à la peur d’être seule. Toutes les raisons qu’on invoque pour justifier cela sont plus ou fonction de cette peur primale ( les enfants, l’appart acheté, etc…)

De cette peur, va donc naturellement découler beaucoup de choses telles que rester dans un couple alors que la plénitude et la complétude sont se sont progressivement effacés en lieu et place d’un désenchantement, une aigreur, une lassitude…Bref, une insatisfaction associant plus ou moins d’autres états d’âme en fonction de l’état général d’évolution de la relation.

De cette peur va souvent également découler la perte d’estime de soi en acceptant tout afin de n’y être pas confrontée…

Et pourtant votre salut et votre bonheur sont dans le dépassement de cette peur…Et oui tellement facile à dire qu’à faire n’est ce pas ? Exposé ainsi cela parait si simple et pourtant moi la première peux certifier que ça l’est pas. Loin de là…

Après mon divorce d’avec mon ex mari et la trentaine déjà bien entamée, j’étais tétanisée à l’idée de jamais trouver chaussure à mon pied et encore plus du click de l’horloge biologique tournant lentement mais inexorablement. Engourdie de peur à cette perspective peu radieuse de ce que je considérais comme le puzzle manquant à mon accomplissement personnel, me voilà partie à l’époque à la croisade de la recherche de ma moitié…

Je pourrais vous sortir milles et une anecdotes quant à toutes les péripéties que cela a engendré mais si vous demandez à une de mes meilleures amies Lesly, elle se contentera de vous dire que le résultat n’était pas glorieux et c’est peu dire …^^

Je me noyais à la suite, dans un cas plus désespéré que le précédent et embourbée dans ma quête frénétique à l’époque, je ne comprenais pas pourquoi et comment j’enchaînais autant d’échecs sur ce plan. J’étais intelligente selon la norme, plutôt jolie (de ce qu’on m’a dit ^^), éduquée avec de la conversation et des valeurs …Alors pourquoi ça coinçait ??

Je peux y répondre de manière parfaitement claire aujourd’hui : inconsciemment ma recherche était guidée par toutes les peurs que je vous ai cités plus hauts. J’en venais donc à transmette « un vibes » de désespérée car il ne s’agissait plus de ce que je voulais réellement et correspondant à tout mon idéal si je n’étais pas dans cette situation où je me sentais acculée. Mais ce qui ferait l’affaire, donc tout ce que j’étais prête à sacrifier pour éviter à cette peur de se concrétiser. Et laissez moi vous dire une chose, quand vous chercher une personne sur la base de ces critères ou rester même dans la relation sur la base de cette peur, vous n’en pourriez qu’être inévitablement insatisfaites. Ce que vous faite, c’est dire et transmettre inconsciemment à l’autre(et croyez moi, ils le perçoivent, même sans vos dires) que vous êtes incomplètes d’une part mais d’autre part, ne vous aimez pas suffisamment pour accepter ce que vous n’auriez jamais accepté à circonstances optimales…

Posons deux secondes, une question existentielle : quel est le but d’une relation ? C’est fondamental pour la suite. A mon avis et ça n’engage que moi, mais la réponse se trouve en deux choses : le plus simple et évident, le bonheur et le second, plus subtil à assimiler, quelqu’un avec qui vivre et partager sa complétude… J’insiste sur le fait qu’il ne s’agisse pas de quelqu’un qui pourrait nous compléter comme si sans lui, nous n’étions pas assez mais sur le fait de PARTAGER sa complétude avec quelqu’un d’autre. C’est un léger distinctif mais cela change la donne complètement pourtant …

Quand vous entamez une relation en recherchant quelqu’un pour vous compléter, vous partez sur le principe que vous n’êtes pas assez, vous ne pouvez et n’avez jamais été heureux avant cette personne. Et donc vous lui léguez une lourde responsabilité. Celle de l’unique personne à garantir votre bonheur et bien-être…Cela passera un moment, au début de la relation, puis viendra le moment où il n’en puisse plus, où il ne peut plus compléter l’image que vous vous faites de lui, les rôles auxquels il a été assigné. Le ressentiment monte, la colère suit car cela est bien une trop lourde responsabilité avouons nous le. Finalement, il va abandonner et commencer à réagir selon ses besoins et désirs, ce qu’il est véritablement et non le rôle que vous lui avez assigné et c’est à ce moment que vous diriez : « Il a changé… » quand il vous montre juste qui il est sans le poids de la responsabilité de votre bonheur.

Vous avez essayé cette formule plusieurs fois et ça n’a pas et continue de ne pas marcher. Et si vous essayez une autre façon ?? Celle d’abord de vous aimer, de vous compléter, de voir de la valeur en vous et ne pas faire dépendre votre bonheur de quelqu’un d’autre que vous même …?

C’est un stade difficile à atteindre mais pas tant que ça. Vous avez des amis, une famille, une ou des passions….Vous aviez l’habitude de rire avec éclats avant, avec ou sans mec, de lâcher prise et profiter des bonheurs simples de la vie avec vos amis ou entourage : restau, voyages, musique, danse, lecture , sport, et plein d’autres…Que sont ils devenus ? Ils faisaient votre bonheur pourtant avant. Méritent ils d’être sacrifiés sous l’autel unique de la recherche d’un autre qui viendra vous sauvez du marasme de votre vie ?

Entendez moi, je ne suis pas en train de dire que rechercher un partenaire de vie est vain. Non, c’est la plus belle chose qui soit, mais uniquement quand cette quête repose sur les meilleures intentions : celles de réaliser que nous sommes un être à part entier et complet qui trouve un terrain de partage et de bonheur avec l’autre et non celle de la peur incompressible d’être seule, poussant à vouloir s’accaparer et retenir l’autre coûte que coûte. A accepter et se contenter de l’inacceptable, sans oublier celui de lui mettre une pression énorme de nous rendre heureuses car visiblement, on y arrive pas toutes seules ? Est ce vraiment tout ce que l’on vaut? Ce à quoi nous sommes réduites ?

En atteignant ce état, vous envoyez une vibration, un message clair à l’autre qui lui fait faire des efforts pour vous garder et vous rendre heureuse car il a conscience qu’il n’est pas indispensable, juste voulu …

Tout se fera naturellement car il n’aura pas la pression d’avoir un rôle à jouer, d’avoir à lui seul, la responsabilité de vous rendre heureuse. Vous vous retrouverez naturellement à mi- chemin car vous ne seriez pollués ni l’un, ni l’autre par aucune peur mais, uniquement l’envie de vous épanouir ensemble.

Prenez conscience de qui vous êtes mesdames, de ce que vous avez accompli, de vos batailles, de vos réalisations, de votre valeur et vous n’accepterez plus rien en dessous…

Vous êtes magnifiques, faites d’une somme d’expériences aussi tumultueuses que belles, alors merde, on relève la tête, on s’aime, on s’assume et on se fait toujours passer en priorité!

Si vous n’y arrivez pas, c’est pas grave, prenez votre temps et un jour, vous vous verrez comme je vous vois moi!

Si après tout cela, une relation ne vous convient vraiment plus, choisissez vous et partez car vous le méritez, cet autre bonheur!

Votre Koumba bien aimée 🙏🏽❤️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s